Newsletter Nectar CBD N°1

Quoi de mieux pour commencer la rentrée que de découvrir les dernières nouveautés que vous propose Nectar CBD ?
Cet automne découvrez notre gamme CBD qui s’est enrichie de concentrés et d’isolats de CBD en provenance directe du Colorado et issus des nectars les plus purs que nous avons sourcés pour vous et afin que vous puissiez les recueillir dans votre boîte aux lettres…
Depuis peu, le collectif Nectar CBD vous propose une sélection de packs Club N sous deux formes : le pack OG et le pack Master ; en fonction de vos besoins et de votre profil nous vous orientons vers les produits qui vous correspondent le mieux. Nous vous permettons aussi d’accéder à des offres exclusives et des nouveautés en avant-première.
Découvrez pour commencer et afin de mieux nous connaître notre interview par Bake ! France le nouveau média qui œuvre pour libérer la plante !
Bonne lecture
-Votre dealer de Nectar-

NOTRE INTERVIEW PAR BAKE ! FRANCE

Quel est le leimotiv de Nectar CBD ?

Salut BAKE! L’idée est de proposer des produits CBD de bonne qualité bien sûr, et sous des formats assez ciblés : on a pu observer aux USA les usagers qui ont tendance à vapoter des huiles ou des extraits, ou encore dabber de la wax. On a souhaité proposer la même chose en France, avec une huile de chanvre extraite au CO2 avec une bonne concentration et des terpènes naturels, et le présenter sous le format des cartouches rechargeables pour vape pen 5/10, sous la forme d’un kit. À côté, on propose aussi des crumbles, des isolates qui sont des cristaux de CBD purs, et puis des produits plus classiques comme les drops ou du hash de CBD.

Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, pouvez-vous nous éclairer sur ce qu’est le CBD ?

Le CBD, pour cannabidiol, est un composé organique produit dans le chanvre qui fait partie de la catégorie des cannabinoïdes : c’est un groupe de substances chimiques, permettant d’activer certains récepteurs dits « endocannabinoïdes» du système nerveux humain. Le CBD, bien qu’il soit encore à l’étude, aurait des effets thérapeutiques et pourrait donc améliorer certains mécanismes de fonctionnement du corps humain. À l’inverse du THC (le tétrahydrocannabinol), le CBD n’est pas psychoactif et sa formule chimique est différente. La recherche a montré que le CBD pouvait avoir des propriétés anti-inflammatoires, anti-dépresseur, ou encore neuroprotectrices, mais aussi une efficacité dans le traitement de certains cancers, de la sclérose en plaque ou de la maladie d’Alzheimer. Dans les pays où le cannabis thérapeutique est toléré, le CBD peut représenter, pour certains patients, une alternative naturelle à une médecine parfois trop lourde et trop chimique, ou avec des effets secondaires indésirables. C’est aussi un bon moyen de se soulager de manière générale au quotidien, pour relaxer ses muscles par exemple.

Quelles sont les différentes façons du consommer du CBD ?

Tu peux le prendre sous forme de gouttes sous la langue avec les drops, des gélules, des infusions de fleurs, des baumes pour le corps… nous on propose aussi de l’huile et des extraits de chanvres à vapoter ou dabber (action de consommer un concentré de CBD vaporisé à haute température). Nous voulons mettre en avant des produits avec des concentrations assez hautes qui n’ont rien à voir en définitive avec les e-liquides que tu trouves chez les buralistes.

D’où proviennent les produits que vous commercialisez ?

On travaille avec notre contact en Californie qui nous envoie des samples et teste les produits CBD, l’Espagne pour le Hash et les gouttes, et l’Italie et bientôt la Suisse pour les infusions.

Vous êtes partis deux ans dans l’État le plus avancé au monde sur le cannabis, la Californie, comment avez vous vécu cette expérience et qu’avez-vous retenu ?

Une décomplexion totale de la chose qui la rend au finale anodine et presque banale. Pour te dire, beaucoup de jeunes trouvent ça un peu has-been ou en tout cas s’en désintéressent totalement. A côté, c’est dingue de constater l’ampleur de cette industrie qui est une véritable mine d’or : si tu regardes, les états prélèvent de juteuses taxes, monsieur tout-le-monde peut cultiver et revendre sa production et le consommateur n’est pas inquiété et profite de produits de hautes qualités. Bien évidemment l’aspect médical où beaucoup de patients l’utilisent au détriment des opiacés qui font des ravages terribles en termes d’addictions et ont le choix de pouvoir se traiter comme ils le souhaitent est un exemple de respect des libertés individuelles que nous aimerions voir ici. La dépénalisation qui a ensuite ouvert les portes à la légalisation a permis de créer des centaines de milliers d’emplois, des millions de gens consomment de l’herbe dans le monde on se demande vraiment comment on peut être à côté de la plaque comme ça en France, ou en tout cas ne pas prendre ses responsabilités quand on voit les bénéfices chez nos voisins. Comme d’habitude nous monterons dans le train quand il sera en marche.

Vous êtes-vous dit que la voie entrepreneuriale était la meilleure pour démontrer au gouvernement notre engagement, professionnalisme et responsabilité vis à vis du cannabis ?

A l’heure actuelle vu l’état de prohibition c’est le seul moyen de faire entendre ses principes et montrer son engagement. Et puis le jour ou il y aura du salariat dans le canabusiness en France n’est pas encore arrivé malheureusement… Après c’est une zone grise et chacun avance un peu à tâtons, on est sur un fil et on doit respecter une législation assez contradictoire vis à vis des normes Européennes. Nous sommes le pays d’Europe le plus pointilleux et illogique sur la législation autour du CBD, tu as du entendre parler du taux de 0,2% de THC à ne pas dépasser sur les produits contenant des cannabinoïdes en France, ce taux est lui-même en contradiction avec le taux que la loi Européenne tolère qui est de 0,3%. Et en Suisse c’est 1%, ils peuvent travailler avec des variétés moins bidouillées, toute cette régulation est aberrante, tu le vois d’autant, plus avec les fleurs qui sont revendus sous l’appellation d’ « infusions » et qu’on voit de plus en plus en France.

Lors de la Cannaparade, certains chiffres prévisionnels étaient de 100 000 personnes, or seulement 1 300 ont répondu présents à l’événement. Que faut-il faire selon vous pour sensibiliser les français ?

C’est un point très compliqué, les gens ont-ils peur de la répression alors que cette journée est faite pour défendre des convictions et discuter autour du cannabis… ou bien ils s’en désintéressent et adoptent pour ceux qui consomment, une position individualiste de retrait… Le problème de fond à mon avis est que le cannabis en France est amalgamé comme un produit psychotrope et récréatif, il faut arriver à un débat ou on fait le distinguo une bonne fois pour toute entre usage récréatif et usage thérapeutique, peu importe le taux de THC ou de CBD. Je pense que pour la majorité des Français, la Cannaparade n’est qu’un prétexte pour que quelques fumeurs de pétards se retrouvent et manifestent sous des banderoles rasta… Quid de la vraie discussion avec des intervenants professionnels de qualité ? De la sensibilisation, de la présentation de produits à titre préventif et informatif… Le cannabis en France a tellement été diabolisé qu’il est toujours assimilé à une drogue, en proie à des lieux communs qui n’ont de cesse de le décrédibiliser et d’essayer de l’enterrer sous de prétextes. Pour sensibiliser les Français, rien de tel qu’une prise de position de nos représentants comme celle de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, qui pour la première fois a admis notre retard et la volonté du gouvernement d’enfin ouvrir le débat, c’est à mon sens le meilleur moyen pour embrayer la discussion.

Un dernier mot pour la fin ?

Merci à vous de nous avoir interviewé, nous sommes un petit milieu et il est important de fonctionner tous ensemble et de se serrer les coudes dans cette longue course. Donc big up à toi d’avoir pris cet engagement à travers ton média, et d’ouvrir un peu plus la fenêtre sur le CBD et le cannabis en France… On espère se voir de nouveau bientôt sur les événements à venir !

Retrouvez cette interview sur www.bakefrance.fr

 

NOS NOUVEAUX PRODUITS SONT EN LIGNE !

Nectar CBD vous invite à découvrir sa nouvelle gamme de concentrés … isolate, terpsolate et la wax de chez CBDistillery.

C’est la forme la plus pure de consommation du CBD car débarrassé de toutes impuretés, il ne suffit que d’une petite quantité de concentré pour produire l’effet relaxant souhaité.

Leur utilisation se fait par vaporisation ou par voie alimentaire.

Notre blog qui est disponible sur notre site internet vous guidera dans vos choix et vous pouvez aussi nous contacter par mail pour toute question : contact@nectarcbd.fr.

LE CLUB N

Nectar CBD vous propose un service sur mesure : nous vous proposons notre pack exclusif adapté à vos besoins ! Deux tailles possibles : le OG à 100 euros et le pack Master à 200 euros.

Pour obtenir votre pack rien de plus simple : contactez-nous et répondez à notre questionnaire afin que nous puissions étudier votre profil CBD et nous vous proposerons un type de produits correspondant à vos habitudes et à votre consommation. Vous pouvez aussi bénéficier de produits limités qui ne seront pas en vente sur notre site (ni sur les autres d’ailleurs !)

Un immense merci à tous et particulièrement à notre ambassadrice Charlotte, alias Betty Burgerz <3 en couverture de cette newsletter…

A bientôt pour la newsletter de décembre, Stay cannacted, on continue de sourcer pour vous !

FD – DM 
NECTAR CBD